285, Avenue Fernand Léger, 83500 La Seyne sur Mer enfantscolombiens@gmail.com 04 94 89 10 13 ou 07 82 58 97 64

L’association

Cliquer ici pour visualiser le procès-verbal de l’AG du 06/10/2018 et connaître les dernières activités de l’association

 

Bulletin d’informations #1

Visualiser les statuts de l’association

 

 

L’association

 

Ce que l’association cherche à faire, c’est répondre aux besoins des enfants. Certes, on ne peut pas sauver le monde entier, mais notre action vise à sauver les enfants de la misère et de la violence en les éloignant de la drogue.

Notre but est dans un premier temps d’offrir aux enfants un avenir, mais par la suite je voudrais que cette action se multiplie, que chaque enfant, devenu adulte, ait lui aussi le désir d’aider d’autres enfants, qui feraient de même à leur tour.

Depuis 2013, avant même la création officielle de notre association, nous avons organisé plusieurs concerts, un spectacle de théâtre et plus récemment un loto, ceci afin de récolter des fonds, qui ont été utilisés comme suit :

  • La première année, en 2013, nous sommes venus en aide à Alba (voir la rubrique « témoignages ») en payant une partie de son traitement médical, en lui achetant un matelas spécial et en prenant en charge la scolarité de ses enfants.
  • La deuxième année, en 2014, nous avons acheté un appareil photos à la sœur d’Alba pour lui permettre de reprendre son travail. Nous avons aussi offert une moto au curé qui rendait visite aux enfants, et nous avons aidé les enfants de Puerto Gaetan.
  • La troisième année, en 2015, nous avons donné une voiture au Père Freddy pour lui faciliter ses déplacements dans les villages et lui permettre de distribuer de la nourriture. Parallèlement à cela, nous avons continué d’aider les enfants d’Alba.

 

  • En 2016 nous avons créé notre association, afin d’officialiser notre action, et nous avons décidé de ne plus nous éparpiller mais de concentrer notre action sur Bogota : nous avons aidé les enfants des prostituées et les orphelins du point de vue scolarisation, et c’est ainsi que nous avons payé les uniformes et chaussures d’une vingtaine de gamins tout en leur fournissant aussi un complément de nourriture.

 

  • En 2017, lors du voyage que je fais chaque année en janvier en Colombie pour mes vacances, j’ai consacré deux semaines à rendre visite aux enfants de Cazuca, un quartier très défavorisé de Bogota et j’ai décidé d’axer mon action sur ce secteur. A cette occasion, j’ai créé un partenariat avec la Fondation « ahora si Bernardo » qui, elle aussi, cherche à concrétiser les rêves des enfants.

 

  • Et en 2018, lors de ma visite à Cazuca, j’ai pu faire profiter aux enfants des recettes de nos deux concerts de Noël 2017. Puis nous avons mis en place une opération de parrainage, qui permet d’établir une relation personnalisée entre parrain/marraine et filleul par le biais du paiement de la scolarité et de l’échange de correspondance. A ce jour une dizaine d’enfants bénéficie de ce système, que nous cherchons bien entendu à étendre au plus grand nombre possible.

 

  • Notre projet ultime : nous sommes actuellement à la recherche d’un terrain à la campagne (éloigné des quartiers dangereux) pour y accueillir les enfants, toute l’année, pour des activités de loisirs. Mais il faudrait que ce terrain soit suffisamment grand pour que, petit à petit, nous puissions y édifier des constructions : tout d’abord un orphelinat pour les enfants « des rues », bien entendu avec l’autorisation du gouvernement colombien et en respectant rigoureusement les normes retenues pour ce genre d’établissement. Et par la suite nous voudrions aussi construire des ateliers pour enseigner aux jeunes un métier, en accord avec des entreprises disposées à leur offrir une formation en alternance.