285, Avenue Fernand Léger, 83500 La Seyne sur Mer enfantscolombiens@gmail.com 04 94 89 10 13 ou 07 82 58 97 64

Fonctionnement de la structure

 

L’établissement «Les enfants de Colombie» situé près de Bogotá, sera équipé d’une école dans laquelle les enfants pourront étudier, manger et dormir.

Pour pouvoir établir un environnement stable et durable dans le temps, nous avons pour projet de faire venir un nombre réduit d’enfants pour les premiers mois / premières années. Chaque année, le nombre d’enfants augmentera avec pour objectif que les anciens instaurent et apprennent aux nouveaux les valeurs et les fondements de la structure d’accueil (éducation catholique, rythme de vie journalier, respect des activités et des tâches). Ainsi les plus grands pourront éduquer et s’occuper des plus petits, là où les prêtres gérants de l’établissement seront occupés à d’autres travaux.

Scénario envisagé :

Première année : Accueil de 5 à 10 enfants âgés de 3 à 10 ans.

Deuxième année : Accueil de 5 à 10 nouveaux enfants

Troisième année : Accueil de 5 à 10 nouveaux enfants

Quatrième année : Accueil de 5 à 10 nouveaux enfants

Ainsi, en l’espace de quatre ans, la structure aura entre 20 et 40 enfants à charge dont la mission principale sera de les amener jusqu’à la majorité et l’obtention d’un diplôme avec lequel ils pourront poursuivre leurs études ou exercer un métier.

Les enfants pourront suivre :

– Une éducation catholique grâce aux prêtres de la paroisse et présidents de l’association.

– Une éducation scolaire grâce aux professeurs volontaires à travers le monde entier.

– Une cantine qui leur permettra d’avoir accès à une alimentation nécessaire.

– Une place où dormir

– Un suivi de santé et des contacts avec des médecins volontaires en cas de problèmes.

Professeurs volontaires :

Pour permettre un dialogue des plus faciles et plus riches avec les professeurs, les enfants seront éduqués dans l’apprentissage de trois langues principales : l’espagnol (leur langue natale), le français et l’anglais.

Au fil des mois et en contactant des étudiants ou professeurs du monde, l’objectif est de rassembler un nombre suffisant d’enseignants qui permettront aux enfants de suivre des cours tout au long de l’année.

Ils pourront étudier :

– Les sciences (mathématiques, physique, chimie, sciences naturelles, informatique)

– Les langues

– Les arts (danse, musique, dessin)

– L’histoire/géographie

– Nature/écologie et environnement

Les professeurs pourront être :

– Des intervenants terrains : venir passer quelques semaines ou quelques mois dans l’école afin de pouvoir donner des cours toute la journée aux élèves. Ils seront ainsi loger et nourri gratuitement en échange de leur travail.

– Des intervenants par correspondance : Ceux qui ne pourront pas passer assez de temps avec les enfants pourront ensuite leur donner des cours par skype sur rétroprojecteur avec un emploi du temps rigoureux et défini.

Nous avons déjà un professeur volontaire (Julien Wozelka) de sciences, de langues et d’écologie par correspondance qui pourra venir visiter les enfants une fois la structure mise en place. Ensuite, il restera en contact avec eux tout au long de l’année.

Au delà d’une éducation scolaire et catholique, les enfants auront diverses activités :

– Sportives : un terrain de jeu sera mis en place dans l’enceinte afin de laisser le temps aux enfants de s’amuser.

– Naturelles et environnementales : un potager avec des légumes et des fruits sera également planté et les enfants participeront à leur entretien. Au fil des années pourra également se développer l’installation de panneaux solaires, de modules de récupération d’eau de pluie afin de faire des économies d’énergies et de sensibiliser les enfants sur ces problématiques. Egalement, si la place le permet, un petit enclos avec des poules, chèvres ou même vaches pourra être développé afin que les enfants soient au contact des animaux et qu’ils puissent mesurer leur rôle et leur importance.

– Culturelles : par la visite de profs du monde entier, les enfants pourront découvrir et côtoyer d’autres cultures, de nouvelles manières de penser et de nouveaux environnements sociaux. Ils pourront également participer au Carnaval de Barranquilla ou la pinata par exemple, traditions ancestrales colombiennes.

 

Suivant